Sources d’inspiration

Les compositions originales sont inspirées par les traditions musicales de la région betsileo (province de Fianarantsoa, sur les plateaux du sud de Madagascar) : interprétés majoritairement a capella ou accompagnés de percussions corporelles ou instrumentales, les chants alternent des mélodies harmonisées et des parties plus théâtrales. Celles-ci sont scandées par le porte-parole et portées, ponctuées par un auditoire galvanisé, à l’image des fêtes dans les villages de brousse.

L’écriture des textes s’inspire du kipotsaka et du sokela dans la pure tradition betsileo : les phrases forment un patchwork d’images qui pourraient sembler insignifiantes mais qui, ensemble, laissent à l’auditeur la liberté d’apprécier et d’interpréter un sens. Les textes utilisent beaucoup les sonorités qui se répètent et forment un tableau impressionniste poétique de la vie quotidienne des Malgaches, ritualisant les moments forts.

mamiso-trio-vocal-kabosy light

crédit Petra Zist

Mamiso et ses acolytes portent sur scène des styles musicaux méconnus comme le horija [houridza] betsileo (musique populaire festive basée sur des rythmes ternaires, généralement très énergique et dansante, accompagnée principalement par la kabôsy – mandoline traditionnelle, le katraka ou katsa – sorte de maracas assez sonore souvent bricolée à base de matériaux divers comme le bambou, les boîtes de conserve ou les cornes de zébu, l’apunga be, le karadibo – tambours s’approchant de la grosse caisse et de la caisse claire, la sodina – flûte traditionnelle en bambou, et aussi les claquements des mains de l’assemblée), le isa [issa] (chants accompagnés ou non par les mains claquées, destinés plus à l’écoute qu’à la danse, plus doux et accompagnant plutôt des moments de la vie quotidienne), et le zafindraony [zafinedjone] (chants animant les veillées funéraires et d’autres cérémonies plus joyeuses, ils ont une fonction d’encouragement, d’espoir, de réconfort. Ils sont interprétés par des choeurs mixtes entièrement a capella, avec au moins trois voix, et reposent sur de grandes nuances d’intensité dans l’interprétation et une manière particulière de poser la voix).

Riche de ces influences, le trio délivre sur scène des émotions et une énergie bien vivantes et communicatives. Avec un son acoustique sans fioritures, il vous saisit dès les premières secondes, et dans un souffle vous transporte sur l’Ile Rouge, sans vous décoiffer, ou presque…

 

… Autres pages (voir menu déroulant en haut)

>> Madame Gascar / notre spectacle jeune public

>> Bio des musiciens

>> Accueil Mamiso trio vocal

>> Concerts

 

Publicités